Plantez la Vie, Plantez l'Avenir

2
JOURS DE FÊTE
1
château
1
parc classé
90
exposants
1001
plantes
Save the date !

5 & 6 Juin

Édition Printemps 2021

Votre nouveau rendez-vous botanique

Après le succès des 7 premières éditions de Tauzia fête les Jardins, l’Association des Amis de Tauzia vous donne à nouveau rendez-vous pour sa 8ème édition les 5 & 6 juin 2021. Venez rencontrer près de 100 exposants spécialistes du monde végétal : pépiniéristes producteurs, artisans, artistes et créateurs d’exception. Vous aurez la possibilité d’acheter plantes, fleurs et arbustes dans le cadre privilégié du parc à l’anglaise du château de Tauzia.

Vous pourrez également obtenir des conseils pour entretenir votre jardin et suivre des classes vertes courtes et instructives sur des thématiques précises.

Poursuivant notre désir légitime de biodiversité et la nécessité de préserver nos ressources, cette édition sera placée sous le thème « Plantes d’avenir et jardins de biodiversité »

ig-logo-email

Edito Printemps 2021

Regain !

Par Hubert de Cerval

Président de l’Association Les Amis de Tauzia

Regain… souvenez-vous : jusque dans les années 60, c’était le nom de la deuxième fauche, en fin d’été, dans les prairies les plus grasses, le long des rivières paresseuses : une odeur de foin coupé qui sentait déjà l’automne et ses promesses de récoltes, qui inspira Giono, puis Pagnol dans les années trente.

Toutefois, difficile de parler de re-gain cette année, lorsque – annus horriblis 2020 oblige – il n’y a pratiquement pas eu de gain… Pourtant, en cette période … surréaliste, la nature aura su se montrer généreuse : des pluies abondantes et un confinement parfois à la campagne nous auront permis de redécouvrir les trilles des merles dans les halliers, des canards se dandinant sur le cours de Verdun, le long du Jardin public de Bordeaux et peut-être surtout les arbres… tellement importants pour la santé de nos concitoyens.

Une envie folle de verdure, de « médecine verte », un besoin d’étreindre des arbres qui se concrétise par un développement de cours de sylvothérapie, le « tree hugging » aux vertus apaisantes : quasi-tous les arbres d’ornement sont bons pour notre santé, à l’exception, peut-être, de l’épicéa commun, « picea excelsa » : le fameux sapin de Noël, lequel peut provoquer localement des allergies, comme on l’a vu récemment à Bordeaux…

Grace à vous tous, après une météo souvent impétueuse, Tauzia revit cette saison : faites confiance à nos horticulteurs passionnés, les « bons » arbres, les belles plantes se trouvent chez eux… et déjà, les abeilles butineuses s’éveillent.

Édition Printemps 21

Bon Plan

Entrée gratuite

pour toutes les femmes aux prénoms de fleurs ou de fruits, et tous les Olivier !

Thème édition Printemps 2021

Plantes d'avenir et Jardins de biodiversité

Par Xavier Gerbeaud

Journaliste, jardinier, fondateur du site gerbeaud.com

Cher Ami,

« Plantes d’avenir », dis-tu ? Mais de quel avenir parles-tu ? Celui, radieux et souriant, des lendemains qui chantent ? Ou bien l’autre, un peu moins avenant, annoncé par les Cassandre du réchauffement climatique ?

Tes plantes « à venir », je t’avoue que je les vois plutôt peu gourmandes en eau et résistantes à la sécheresse. Telles les euphorbes, opulentes, increvables, et qui en outre se ressèment à profusion. Où comme les graminées, popularisées par les jardins naturalistes. Pense aussi aux sauges : il en existe beaucoup, alors fie-toi à leur feuillage qui doit être gris. Et ajoute quelques sedums et sempervivums : ils prendront leurs aises dans des pots bien drainés.

Et pourquoi pas nourricières ? Il se dit que 65 % des Français sont motivés par la volonté de manger mieux et sainement. Alors, autant récolter ses propres fruits au verger, et ses légumes au potager. Impossible de faire plus goûteux et… garanti sans traitements !

Après, si nous voulons des fruits, il faudra des abeilles, qui jouent un rôle essentiel dans la pollinisation. Dans ton jardin de demain, laisse de la place pour quelques mellifères. Bruyères pour l’hiver, cornouiller au printemps, pavots pour l’été, asters pour l’automne… Les butineurs doivent trouver de quoi manger toute l’année.

Tu partages avec moi la conviction que nous devons sauvegarder la biodiversité. On sait aujourd’hui que la nature est faite d’écosystèmes, imbriqués les uns aux autres, et qui fonctionnent si on les préserve. De ce point de vue, la destruction des haies a causé, en quelques dizaines d’années, beaucoup de dégâts. Il est temps de réparer. Haro sur les thuyas et les cyprès ! Osons les mélanges, en associant des espèces buissonnantes à des arbustes intermédiaires. Aubépine, viorne, fusain, sureau, saule, merisier… Le choix est vaste ; les jardiniers feront d’après leur sol, et leurs envies.

Et puis nous manquons d’arbres ! Ces symboles de vie qu’on plantait autrefois à la naissance de chaque enfant, comme signe d’appartenance, de mémoire, et en ressource pour l’avenir. Quand le soleil cogne, ils donnent de l’ombre. Et dans nos villes, trop minérales, on devrait les utiliser pour baisser la température des « îlots de chaleur ». Puisqu’ils sont amenés à vivre longtemps, tu te tourneras vers des essences capables de résister aux quelques degrés d’augmentation qui arriveront en quelques petites décennies (lesquels degrés seront sans doute fatals à bien des marqueurs actuels de nos paysages). Essaie le lilas des Indes (Lagerstroemia indica), le savonnier (Koelreuteria paniculata), le micocoulier de Provence (Celtis australis), le chêne-liège (Quercus suber), le sophora du Japon (Sophora japonica)… et, bien sûr, tous les palmiers !

Avec tout ça, j’oubliais les plantes médicinales, fidèles compagnes des hommes depuis la nuit des temps. Elles soignent et apaisent les maux du quotidien, naturellement et en confiance. Gardons de la place pour la mélisse, l’hysope, la marjolaine, le sureau noir, le cassis… Et épargnons l’ortie, déconsidérée, alors qu’elle est aussi bonne en purin pour nos plantes qu’elle est diurétique et soulage les inflammations.

Voilà, cher Ami, pour ton petit florilège. En relisant cet inventaire, je me prends à penser que les plantes, c’est sûr et certain, ont un avenir. Quant à nous ?…

Amitiés

Xavier

Tauzia fête les jardins

Château de Tauzia
216 Cours du Général De Gaulle
33170 Gradignan
lesartsdujardin@tauzia.fr

Création graphique

Allegria Studio

hébergeur du site

Lid-Solutions.fr
73 Rue de Nuits
33100 Bordeaux
contact@lid-solutions.fr